Cerca

Vatican News
2019.09.03 Padre Jean Baptiste Kikwaya, SJ P. Jean-Baptiste Kikwaya, SJ, Astonome de l'Observateur du Vatican  

Père Kikwaya : Une rencontre conviviale avec le Pape François

Les jésuites qui travaillent à l’Observatoire du Vatican ont été reçus par le Pape. C’était à l’issue de leur réunion tenue du 28 au 30 août 2019 à Castel Gandolfo, à Rome. Le jésuite congolais Jean-Baptiste Kikwaya, revient sur cette rencontre avec le Saint Père.

Armella Muhimpundu - Cité du Vatican

Le Père Jean-Baptiste Kikwaya, jésuite de la République démocratique du Congo souligne d’emblée que c’est la première fois, en effet, que les jésuites astronomes travaillant à l’Observatoire du Vatican se sont ainsi rencontrés.
Cette rencontre, précise-t-il, avait deux moments importants coiffant le double statut des membres de l’observatoire du Vatican : religieux jésuites et scientifiques. Comme religieux, les jésuites de l’observatoire du Vatican ont réévalué la mission leur confiée par Pape : « faire avancer les débats sur la foi et la religion ou la foi et la raison » ; Comme scientifiques, chacun d’eux a fait un état des lieux de l’avancement de sa propre recherche.

L’Eglise est présente dans le monde scientifique

Le Père Kikwaya se réjouit de la rencontre très conviviale qu’ils ont eue avec le Saint-Père. Ce dernier a exprimé sa satisfaction et les a remerciés pour le travail qu’ils réalisent à l’observatoire du Vatican. Un travail qui, selon le Pape, favorise la rencontre avec le monde et en particulier avec le monde scientifique. Mais c’est aussi un travail qui « montre au monde que l’Eglise n’est pas du tout loin de la science, par contre, elle s’intéresse à la science et est bien présente dans le monde scientifique ».
Les jésuites ont durant leur rencontre, parlé sérieusement de la manière dont ils abordent la question du rapport entre science et foi dans leur travail. « On a été évidemment heureux de voir que chacun est très sensible à cette question de science et foi », a affirmé le Père Kikwaya qui a en outre souligné la nécessité de « mobiliser la communauté scientifique autour de cette question pour finalement dire aux scientifiques qu’ils ne sont pas seulement scientifiques, mais qu’ils sont aussi et peut être d’abord humains dans le monde scientifique ».

La communauté scientifique, d’abord une communauté d’hommes

Le Père Kikwaya a assuré que la recherche scientifique était l’occasion de la vraie rencontre avec la communauté des hommes et des femmes de partout dans le monde. De même, « les difficultés que l’on rencontre dans cette recherche constituent l’occasion d’une ouverture à Dieu et à l’autre », a-t-il ajouté.

 

Entretien d'Armella Muhimpundu avec le P. Kikwaya, SJ
03 septembre 2019, 15:39