Recherche

Vatican News
2019.08.27 RD Congo  Padre Paul Babikire, direttore dell'Ufficio diocesano dei lavori medici dell'arcidiocesi di Bukavu 2019.08.27 RD Congo Père Paul Babikire, Directeur du Bureau diocésain des œuvres médicales de l’archidiocèse de Bukavu 

RD Congo : Ebola, des mesures préventives pour en venir à bout

Vu l’expansion de l’épidémie à virus Ebola, à l’est de la République démocratique du Congo, les autorités civiles et religieuses de Bukavu sensibilisent la population quant aux dispositions de prévention contre cette épidémie.

Service Français Afrique – Cité du Vatican

Déclarée urgence sanitaire mondiale, la fièvre hémorragique Ebola, semble gagner du terrain au-delà des régions rurales de la République démocratique du Congo, où malheureusement elle n’a fait que trop de victimes. Si les autorités civiles du pays se sont engagées à la stopper par des divers moyens notamment préventifs qui comprennent la sensibilisation des populations, l’Eglise catholique, s’est engagée aussi pour sa part, à sensibiliser ses fidèles pour venir définitivement à bout de cette maladie.

L’Eglise appelle à la stricte observation des mesures de prévention

L’épiscopat de la province ecclésiastique du Sud-Kivu, où deux cas, dont un mortel, ont été confirmés le 16 août 2019, a invité les fidèles à unir leurs efforts pour lutter collectivement contre cette maladie à virus Ebola. C’est dans ce sens que l’archevêque de Bukavu, Mgr François-Xavier Maroy exhorte aussi bien les fidèles catholiques que les hommes et femmes de bonne volonté à observer un certain nombre de mesures d’hygiène pour éviter la propagation de ladite maladie. Concrètement, l’archevêque de Bukavu recommande à titre préventif, de se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon ; Signaler tous les cas présentant des signes de suspicion tels que le saignement, les nausées, le vomissement, la fièvre, et les référer le plus rapidement possible aux structures sanitaires ; ne pas refuser la vaccination, lorsqu’elle est proposée ; éviter le contact avec les malades suspectés, etc.
A ces mesures s’ajoutent d’autres qui sont d’ordre pastoral adressées à toutes les paroisses et structures diocésaines de Bukavu. Il s’agit notamment d’éviter le geste du baiser de paix, se laver les mains avant de donner la communion aux fidèles et après le comptage de la quête par le préposé à ce service, placer des points d’eau chlorée à la sortie des églises, ne pas toucher les fidèles lors des célébrations des cérémonies de bénédiction de masse.

Se sauver par la prévention

Il est à noter qu’au regard de l’expansion de l’épidémie d’Ebola, la population vit dans la peur. Toutefois, la sensibilisation aide à dépasser la peur, et des programmes radiophoniques sont organisés pour éduquer la population et la rassurer. Car, aussi longtemps que les mesures de prévention sont observées, il est possible d’éviter cette maladie.
Dans un entretien qu’il a accordé à Radio Vatican, l’abbé Paul Babikire, Directeur du Bureau diocésain des œuvres médicales de l’archidiocèse de Bukavu revient sur les dispositions prises par les autorités civiles et religieuses pour la prévention contre cette épidémie.

L’Abbé Paul Babikire au micro de Jean-Pierre Bodjoko, SJ
27 août 2019, 12:59