Recherche

Vatican News
Ordination diaconale des Clarétains/Douala-Cameroun Ordination diaconale des Clarétains/Douala-Cameroun  

Cameroun : Ordinations des Clarétains et des Jésuites à Douala

La Congrégation des Fils du Cœur Immaculé de Marie (Clarétains) et la Compagnie de Jésus (Jésuites) ont eu récemment la joie d’accueillir de nouveaux diacres et prêtres, tous ordonnés à Douala.

Armella Muhimpundu (avec Paule Valérie Mendogo, Sr) - Cité du Vatican

L’archevêque émérite de Douala, le Cardinal Christian Tumi a ordonné diacres, le dimanche 4 août 2019, les Pères Thomas d’Aquin Mvondo, Emeran Mbah et Edwin Mbang, lors d’une célébration eucharistique à la paroisse Saint Jean-Marie Vianney de Beedi à Douala. Dans son homélie, le Cardinal Tumi a rappelé aux fidèles la spécificité de la vocation à la vie consacrée et la nécessité d’entrer dans la logique de partage des richesses. Il a en outre expliqué la signification du choix des nouveaux diacres, un choix qui est accompagné d’un engagement par des vœux : vœu d’obéissance à leurs supérieurs, à l’Eglise et donc à Dieu, vœu de chasteté, et vœu de pauvreté. L’archevêque émérite de Douala a rappelé aux religieux de se donner sérieusement à la vie de prière, qui est parmi l’essence même de leur engagement.

Le détachement et la transparence

Avant les Clarétains, le Cardinal Tumi avait ordonné, le samedi 27 juillet 2019, deux prêtres et un diacre de la Province de l’Afrique de l’Ouest de la Compagnie de Jésus. Il s’agit des Pères Honoré Onana Olah, Armel Setubi Fosso (prêtres) et Damene Djekosbi (diacre), à la paroisse Notre-Dame de l’Annonciation de Bonamoussadi, toujours dans l’archidiocèse de Douala. L’archevêque émérite de Douala a, à cette occasion, exhorté les prêtres et les religieux à rendre effective la vie communautaire, dans la charité fraternelle, à vivre dans le détachement et la transparence, et à obéir promptement et joyeusement à l’autorité légitime. Evoquant la situation socio-politique camerounaise, le Cardinal Tumi a dénoncé l’égoïsme d’une minorité des responsables avide qui confine le reste de la population dans la misère matérielle. Il a rappelé que l’on aura tous, chacun à son niveau de possession, à rendre compte devant Dieu, de l’administration de nos biens, et a appelé les prêtres et les religieux à être les premiers à avoir cette vérité toujours présente à leur conscience.

08 août 2019, 19:34