Vatican News
VATICAN-POPE-MASS-EPIPHANY Pape François  (AFP or licensors)

Méditation dominicale : « Vivre selon l’Esprit »

Le Père jésuite Jean-Paul Savi nous introduit à la méditation avec les lectures du dimanche de Pentecôte

Chers frères et sœurs, aujourd’hui avec toute l’Eglise, nous célébrons la solennité de la Pentecôte. A la Pentecôte, nous commémorons « le don de l’Esprit-Saint aux apôtres, les origines de l’Eglise et le commencement de sa mission à toutes les langues, peuples et nations » (De festis paschalibus, n°107). La fête de la Pentecôte vient clore le temps pascal et nous fait entrer dans le temps de l’Esprit-Saint ; c’est-à-dire le temps ordinaire pendant lequel Dieu ne cesse de nous combler de sa Présence et de son Amour.
Les textes que la liturgie nous propose en ce jour, nous introduisent bien dans la célébration de cet événement particulier qui fut à l’origine de notre Eglise qui est toujours appelée à être missionnaire.
Dans la première lecture, saint Luc nous rapporte avec beaucoup d’images l’événement de la Pentecôte : « Soudain un bruit survient du ciel comme un violent coup de vent : la maison où ils étaient assis en fut remplie tout entière. Alors leur apparurent des langues qu’on aurait dites de feu, qui se partageaient, et il s’en posa une sur chacun d’eux. Tous furent remplis d’Esprit Saint : ils se mirent à parler en d’autres langues, et chacun s’exprimait selon le don de l’Esprit » (Ac 2, 2-4). Comme un violent coup de vent, l’Esprit dissipe la peur et l’angoisse des apôtres. Comme un feu, l’Esprit illumine les ténèbres de la désolation et des difficultés pour leur donner courage. Désormais remplis de l’Esprit Saint, les fruits sont palpables : ils se mirent à parler en d’autres langues, et chacun s’exprimait selon le don de l’Esprit. Désormais, les apôtres ont le courage de proclamer devant toutes les nations les merveilles de Dieu.
Souvent devant nos difficultés et nos malheurs, nous nous renfermons sur nous-mêmes. Mais aujourd’hui, la fête de la Pentecôte vient nous inviter à sortir de nos enfermements pour vivre selon l’Esprit qui rend libre. Devant cet événement de la Pentecôte, nous sommes appelés à reconnaitre les dons de l’Esprit en nous. Aujourd’hui, en quelle langue l’Esprit nous fait parler ? Comment s’exprime en nous le don de l’Esprit ? S’il nous est plus facile de reconnaître nos défauts ou de nous enfermer dans nos malheurs et nos angoisses, nous sommes aujourd’hui appelés à voir plutôt les dons de l’Esprit en nous afin de rendre grâce et de vivre selon l’Esprit. Cet Esprit qui fait de nous des fils et nous fait crier Abba-Père.
Dans la deuxième lecture, saint Paul nous présente les deux voies auxquelles nous nous confrontons souvent dans le temps ordinaire de notre existence : la chair et l’esprit. En effet, vivre selon la chair, c’est se laisser dominer par nos passions, nos pulsions, nos difficultés, notre péché. Vivre selon la chaire, c’est manquer de confiance en Dieu et ignorer son amour et sa miséricorde. Or, par notre baptême, nous avons reçu l’Esprit de Dieu. Saint Paul nous invite donc à vivre selon l’Esprit. Et vivre selon l’Esprit, c’est vivre dans la confiance et dans l’amour.
Et dans l’évangile, Jésus ne parle que de l’amour. L’Esprit de Dieu, c’est l’Amour personnifié. Si nous vivons dans l’amour, nous demeurons donc en Dieu (1Jn 4, 16). En effet, ce qui met les disciples en mouvement, ce n’est rien d’autre que l’Amour. Cet amour qui est patient et qui rend service ; cet amour qui ne s’emporte pas et n’entretient pas de rancune ; cet amour qui trouve sa joie dans ce qui est vrai ; cet amour qui supporte tout et qui fait confiance en tout ; cet amour qui espère tout et qui endure tout (1Cor 13, 4-8).
En ce jour de la Pentecôte, que le Seigneur nous accorde la grâce de vivre selon son Esprit.

Méditation dominicale avec le Père Jean-Paul SAVI, SJ

 

08 juin 2019, 16:14