Cerca

Vatican News
Icona Cristo, Gesu Cristo, pane di vita Icône du Christ, Jésus Christ, pain de vie  (Dmitry Kalinovsky)

Méditation dominicale : « Le Christ veut nous disposer à accueillir ses promesses si seulement nous sommes unis dans son amour »

Le Père jésuite Michel Ntangu nous introduit à la méditation avec les lectures du 7e dimanche de Pâques.

Chers Frères et Sœurs,
Aujourd’hui, dans la liturgie dominicale, l’évangile de Saint Jean (17,20-26) nous invite à demeurer dans l’unité de l’Amour infini de Dieu afin de pouvoir participer à sa divine Gloire. Comme chaque dimanche, Jésus nous convoque, nous réunit par sa présence vivante, source d’amour et d’unité par l’Esprit-saint. Encore une fois, la prière de Jésus avant de quitter ses disciples est particulièrement pleine de lumière pour nous lorsqu’il invoque son Père en ces termes « Père saint, je ne prie pas seulement pour ceux qui sont là, mais encore pour ceux qui, grâce à leur parole, croiront en moi. Que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi. Qu’ils soient un en nous, eux aussi, pour que le monde croie que tu m’as envoyé. Le Christ veut nous disposer à accueillir ses promesses si seulement nous sommes unis dans son amour. Il est évident qu’ à ceux qui adhéreront à sa parole et à celles de ses disciples, il n’y a pas seulement une promesse d’unité mais devant eux s’ouvrent la promesse d’un amour infini qui les fait contempler la majesté glorieuse du Christ assis auprès du Père : « Père, ceux que tu m’as donnés, je veux que là où je suis, ils soient eux aussi avec moi, et qu’ils contemplent ma gloire, celle que tu m’as donnée parce que tu m’as aimé avant la fondation du monde ». Il nous faut comprendre la gloire divine comme la manifestation de la majesté, de la toute-puissance et de la sainteté de Dieu, qui se reflète aussi dans la création. C’est cela le dessein de l’Amour de Dieu avant la fondation du monde, nous dit Jésus. En effet, en célébrant la fête de l’Ascension, c’est-à-dire l’entrée du Christ dans la gloire de son père, Jésus, maintenant qu’il est monté vers son Père, veut intégrer notre humanité à la manifestation de sa divinité glorieuse auprès du Père. Il veut nous partager sa gloire car il possède ce pouvoir de donner la donner à ceux qui acceptent sa parole. Dès lors, chacun de nous peut désormais contempler la Majesté divine et faire l’expérience de la gloire de Dieu à chaque situation de sa vie. Le sens de ce que nous vivons, toutes relations que nous entretenons dans notre humanité, les joies et les peines, les persécutions et les souffrances vécues, le pardon donné et reçu, bref tout cela se révèle dans ce mouvement d’ unité d’Amour par le lien de l’Esprit saint. Ainsi l’homme peut désormais contempler la Majesté divine. C’est pourquoi dans la première lecture (Ac 7,55-60), Etienne en face de ses accusateurs a été capable d’entrer dans l’espérance de la gloire de Dieu : « Rempli de l’Esprit saint, il fixait le ciel du regard : il vit la gloire de Dieu, et Jésus debout à la droite de Dieu. Il déclara : « Voici que je contemple les cieux ouverts et le fils de l’homme débout à la droite de Dieu ». Désormais, tout homme peut contempler la gloire de Dieu lorsqu’il est rempli de l’Esprit saint. Dans l’attente de rejoindre le Christ dans sa gloire au Ciel, notre Eglise a besoin de vivre cette unité dans l’amour par le lien de l’Esprit. Et nous savons très bien que l’Eglise de Jésus tire son unité dans le Saint Esprit qui fait de nous les membres vivants du Christ. Et, nous voici à 7 jours de la Pentecôte. Supplions l’Esprit Saint afin que nous puissions constamment vivre dans l’unité de l’Amour infini de Dieu. Amen.

 

Méditation dominicale avec le Père Michel Ntangu, SJ.
01 juin 2019, 19:04