Recherche

Vatican News
Des victimes des inondations au Malawi Des victimes des inondations au Malawi   (AFP or licensors)

Inondations au Malawi : les évêques de l’AMECEA expriment leurs solidarités

Les évêques de l’Association des membres des Conférences Episcopales d’Afrique de l’Est expriment leur solidarité à la suite des inondations tragiques au Malawi, tandis que la Conférence Episcopale du Malawi a appelé à soutenir les victimes.

Cédric Mouzou, SJ, (avec AMECEA Online News)- Cité du Vatican

Des pluies torrentielles se sont abattues, le 8 mars 2019 sur 14 districts de la moitié sud du Malawi, inondant de nombreux villages et plusieurs routes importantes. Bilan : plus de 50 morts, des centaines de blessés et des milliers de déplacés. Le président du Malawi, Peter Mutharika a décrété samedi 09 mars 2019 l'état de catastrophe naturelle.

Une urgence humanitaire

Les informations données par la Commission catholique pour le développement du Malawi, CADECOM, le mercredi 13 mars 2019, porte le nombre de morts à plus de 50, selon le rapport du Département des affaires de gestion des catastrophes. Au moins 577 personnes ont été blessées et deux sont portées disparues. L'information indique en outre qu'environ 740 000 personnes ont été déplacées et cherchent refuge dans des camps d'évacuation, des écoles et des églises, tandis que le pays est également en état d'alerte pour un autre cyclone tropical en provenance du Mozambique qui a causé vendredi 15 mars 2019 d'importants dégâts sur la ville côtière mozambicaine de Beira et sa région. Le Malawi fait face à un besoin urgent d'aide humanitaire, car les ménages touchés ont un besoin de nourriture, d'abris, d'eau et de produits sanitaires. Les abris temporaires sont encombrés et les risques d'apparition de maladies d'origine hydrique sont élevés. Le bilan est encore provisoire. 

Le message du président de l’AMECEA

Dans une lettre adressée au Président de la Conférence épiscopale du Malawi, Mgr Luke Thomas Msusa, le président de l’Association des membres des Conférences épiscopales d’Afrique de l’Est, AMECEA, Mgr Charles Kasonde, évêque de Solwezi en Zambie, exprime, au nom de toute l’Association, sa solidarité envers toutes les familles affectées. Mgr Kasonde souhaite la guérison rapide des blessés, présente des condoléances aux familles éprouvées et prie pour le repos des âmes des défunts. Il appelle les partenaires de l'AMECEA à offrir un soutien humanitaire par tous les moyens possibles. « Je prie pour que tous ceux qui participent aux opérations de sauvetage et à l'aide humanitaire ne se lassent pas de soutenir leurs frères et sœurs qui en ont le plus besoin en ces temps difficiles », écrit par ailleurs le président de l’AMECEA.

Les évêques du Malawi appellent à soutenir les victimes des inondations

La Conférence épiscopale du Malawi a plaidé pour le soutien aux milliers de malawites blessés, disparus, déplacés et sans abri. Dans une déclaration publiée le 9 mars 2019, les évêques se joignent à la nation pour pleurer la mort de ses fils et filles.
« Nous sommes profondément préoccupés, en tant qu'institution qui travaille principalement avec les communautés rurales, par le fait que les plus touchés soient les pauvres, dont certains avaient déjà du mal à satisfaire leurs besoins fondamentaux. Alors que nous luttons ensemble pour répondre à la catastrophe qui nous frappe, nous appelons tous les catholiques et les personnes de bonne volonté, les agences donatrices et nos partenaires à soutenir nos frères et sœurs qui sont piégés dans cette situation catastrophique », écrivent les évêques du Malawi dans la déclaration. La Conférence épiscopale du Malawi se réjouit du fait que le président Mutharika ait décrété l'état de catastrophe naturelle. C’est une décision qui contribuerait à insuffler beaucoup de bonne volonté dans le chef des partenaires donateurs, estiment les évêques. « Il s'agit de la raison même pour laquelle nous existons en tant qu'Église, pour défendre ceux qui sont dans le besoin. Nous avons le cœur lourd en voyant se perdre des vies humaines dans des circonstances aussi dévastatrices ; nous sommes en pleine crise », poursuit la déclaration des évêques.

Sur le terrain l’Eglise s’active

La Commission catholique pour le développement du Malawi, CADECOM, s’active sur le terrain pour appuyer les efforts d'évaluation visant à déterminer l'ampleur de la catastrophe. L'Église a ouvert des écoles et des églises qui servent maintenant d'abris temporaires. Le CADECOM continue de mettre à jour le réseau de Caritas Internationalis et tient des réunions avec les partenaires de Caritas qui soutiennent des projets au Malawi pour collaborer aux efforts de mobilisation des ressources, afin de soutenir les communautés affectées.
 

15 mars 2019, 18:27