Cerca

Vatican News
EVEQUES DU BENIN EVEQUES DU BENIN  

Les évêques du Bénin invitent à jeûner du mensonge

Dans leur message de carême intitulé « La vérité vous libérera » l’épiscopat béninois exhorte les fidèles à faire silence pour écouter la Parole de Dieu. Ce silence qui doit être étendu aux médias sociaux, qui servent de canaux pour véhiculer des messages frivoles ou des messages de haine.

Service Français-Afrique, (Avec Fides) – Cité du Vatican
Dans un contexte préélectoral tendu, l’épiscopat béninois invite les chrétiens et tous les citoyens en général, à jeûner du mensonge qui inonde et envenime les relations interpersonnelles et sociales. Dans le message présenté mardi 5 mars 2019 au siège de la Conférence épiscopale du Bénin, les évêques soulignent la capacité du verbe divin à transformer les pensées, les paroles et les actions non seulement au niveau personnel mais aussi au niveau social. Bien que les prières et les dévotions soient personnelles et puissent être reléguées dans un espace privé, les prélats du Bénin estiment que vivre la foi et les valeurs chrétiennes doivent se refléter aussi dans la vie sociale et l'engagement politique des chrétiens.

La politique discréditée par le mensonge

L’invitation des évêques à la conversion se veut pressante car, affirment-ils : « dans le domaine politique on observe l'option préférentielle du mensonge. Partout dans le monde d'aujourd'hui, la majorité des citoyens voit ses dirigeants se discréditer à cause de leurs mensonges. » Au Bénin, les élections législatives du 28 avril 2019 suscitent des tensions. Le 5 mars 2019, la Commission électorale nationale indépendante a publié la liste des partis qui pourront participer aux élections : seuls deux partis, les progressistes et les républicains, proches du Président Patrice Talon, ont été retenus. Ce choix a suscité de vives réactions de la part des partis d'opposition. En janvier dernier, les évêques ont exhorté les électeurs à voter selon leur conscience. Ils avaient également dénoncé un climat de peur qui règne dans le pays. Ce climat, constatent les évêques, peut paralyser de nombreux citoyens en les empêchant d'aller voter, portant ainsi atteinte à la liberté d'expression.
 

07 mars 2019, 17:26