Cerca

Vatican News
2018.12.05 Bibbia con candela Photo illustration 

Côte d’Ivoire : Un colloque international à Abidjan pour penser le Divin

L’Université Catholique de l’Afrique de l’Ouest-Unité Universitaire d’Abidjan a organisé à Abidjan un colloque international sur le thème « De qui Dieu est-Il le nom ? Penser le Divin ».

Service Français-Afrique (avec Marcel Ariston BLE, Côte d’Ivoire) - Cité du Vatican

L’Université Catholique de l’Afrique de l’Ouest-Unité Universitaire d’Abidjan (UCAO-UUA), a organisé un colloque international sur le thème : « De qui Dieu est-Il le nom ? Penser le Divin ». Ce colloque s’est tenu du mardi 12 au jeudi 14 mars 2019 à Abidjan en Côte d’Ivoire. Le but en était d’aider les chrétiens à avancer dans leur compréhension de Dieu afin de changer le monde à l’image de Dieu. Enrichie par Soixante-deux conférences, cette rencontre aura permis aux participants d’apporter des contributions aux questionnements philosophiques actuels sur Dieu.

Une pensée pour influer l’agir d’aujourd’hui

Le colloque a été l’occasion pour des professeurs venus de différents horizons de réfléchir sur les questionnements philosophiques actuels sur Dieu. Soixante-deux conférences ont donc eu lieu, orientées sur quatre axes. Dans un premier lieu a été prise en charge la question du nom de Dieu, en dégageant les conceptions théologiques et philosophiques qui en découlent. Deuxièmement a été abordé le thème : Dieu, la modernité et la religion. Le troisième axe s’est focalisé sur l’aspect : Dieu, droit et politique. En dernier lieu, le thème « Dieu questionné dans l’Afrique traditionnelle » a été développé. Ces différentes thématiques ont permis d’associer à la fois la pensée philosophique et la pensée théologique sur Dieu pour ainsi laisser cette pensée influer sur l’agir d’aujourd’hui.

Dieu, un besoin fondamental pour l’homme

De l’avis du professeur Mathieu Lou Bamba, professeur de Philosophie dans cette université qui a lu la synthèse de ces trois jours de réflexions et d’échange, ce colloque a permis de mettre en évidence le fait « que Dieu est un besoin pour l’homme quelque soit la situation et l’évolution du monde aujourd’hui. Il est un besoin fondamental pour l’homme. En terme de perfection, de complétude, l’homme a besoin de Dieu ». Ainsi, face à ce besoin, a-t-il poursuit, il appartient à l’homme de développer un certain nombre d’attitude dans tous les domaines de compétences de chacun qui rapproche et qui assouvi ce besoin de Dieu.

 

19 mars 2019, 15:50