Cerca

Vatican News
2019.03.26 Cote d'Ivoire: Centre Pour la Protection des Mineurs à Abidjan 2019.03.26 Cote d'Ivoire: Centre Pour la Protection des Mineurs à Abidjan 

Côte d’Ivoire : Inauguration du centre de protection des mineurs et des personnes vulnérables

Un Centre de Protection des mineurs et des personnes vulnérables a été ouvert au sein de l’Institut Catholique Missionnaire d’Abidjan, ICMA, en Côte d’Ivoire le 23 mars 2019. Cette initiative répond à l’appel du pape François d’assurer plus de protection aux enfants contre les abus sexuels.

Service Français-Afrique (Avec Marcel Ariston BLE, Abidjan)- Cité du Vatican

Le bâtiment qui abritera le Centre de Protection des Mineurs et des Personnes Vulnérables fait partie de l’Institut Catholique Missionnaire d’Abidjan, ICMA, dans lequel sont formés de nombreux séminaristes et prêtres de diverses congrégations religieuses. La bénédiction et l’inauguration du bâtiment ont eu lieu samedi 23 mars 2019, après l’eucharistie présidée par le père Luc Kola, président du conseil d’Administration de l’ICMA.

A l’écoute des cris d’aujourd’hui

le père Pierre Claver Yessoh, vicaire général de l’archidiocèse d’Abidjan qui a représenté l’archevêque d’Abidjan, le cardinal Jean Pierre Kutwa à cette circonstance, a déclaré notamment : « Ce centre vient à point nommé pour tout ce que nous vivons dans notre Eglise. Avoir un centre de cette ampleur dans l’archidiocèse d’Abidjan est une opportunité pour tout le peuple de Dieu ».
La direction dudit centre est confiée à la sœur Solange Sia de la Congrégation de Notre Dame du Calvaire, docteure en théologie spirituelle. Elle dit accueillir cette mission dans la disposition d’écoute du Christ nous demande d’être à « l’écoute des cris d’aujourd’hui pour pouvoir donner une réponse basée sur l’Evangile ». Selon la sœur Sia, le centre s’occupera entre autres d’étudier les facteurs de risque de la commission d’abus contre les mineurs, mais aussi de la prise en charge en cas d’abus. D’autres modules, assure-t-elle, vont surtout concerner l’accompagnement des personnes mais aussi la question de la prévention afin d’éviter aux enfants d’être exposés aux situations délicates.

Former des acteurs pour un monde nouveau

Pour l’abbé Hermann de la Congrégation de Jésus et de Marie, étudiant en 3ème année de théologie à l’Institut Catholique Missionnaire d’Abidjan : « en mettant en place ce centre pour la protection des mineurs et des personnes vulnérables, la maison de formation entre dans la vision de l’Eglise qui est de former des acteurs pour un monde nouveau qui pourraient répondre aux défis actuels ».
Le frère Joseph Soulib de la Congrégation Don Orione, également étudiant à l’Institut Catholique Missionnaire d’Abidjan, estime pour sa part que ce centre va « permettre de comprendre ce qu’on appelle abus sur les mineurs. Ensuite, en tant qu’agent pastoral, savoir quelles sont les méthodes à utiliser pour pouvoir épargner les enfants des abus. Ce centre sera un témoignage que les prêtres ne sont pas ceux qui offensent, mais plutôt ceux qui défendent et protègent les enfants ».

Marcel Ariston BLE, Côte d’Ivoire
26 mars 2019, 18:40