Cerca

Vatican News
Mgr Théophile NARE, Evêque de Kaya/Burkina Faso(Photo de JP Bodjoko, SJ) Mgr Théophile NARE, Evêque de Kaya/Burkina Faso  (JP Bodjoko, SJ/Vaticannews)

Burkina Faso : Le nouvel évêque de Kaya compte sur l’or du cœur

Mgr Théophile Nare a été ordonné nouvel évêque de Kaya, au Burkina Faso, le samedi 02 mars 2019. Il place son ministère sous le signe du dialogue, de la compréhension et d'acceptation mutuelle.

Entretien réalisé par Jean-Paul Kamba, SJ - Cité du Vatican

Entretien avec Mgr Théophile Nare

Livrant ses impressions au sujet de sa nomination comme évêque de Kaya, Mgr Nare se dit surpris de l’appel reçu alors en terre étrangère, aux Etats-Unis, où il était censé passer une année sabbatique et reprendre ensuite les études de Bible. « Surprise, reconnaissance et confiance. Je me suis dit que si le Saint-Père me faisait confiance, je devais avoir confiance et confiance surtout en Dieu », a déclaré Mgr Nare.

« Afin que le monde sache »

Comme devise de son épiscopat, l’évêque de Kaya a choisi ut cognoscat mundus, qui se traduit par : « afin que le monde sache », tirée de la prière sacerdotale de Jésus. Mgr Nare veut que tout le diocèse, à commencer par les prêtres du presbyterium et tous les agents pastoraux, soient interpellés avec lui autour de cette prière du Seigneur. Il s’agit de l’appel à être des témoins « afin que le monde sache que le Père aime le Fils et que ce dernier aime le monde ». Pour relever ce défi de l’amour, Mgr Nare exhorte à construire et à vivre dans l’unité.

Que retenir du diocèse de Kaya ?

Fondé le 26 juin 1969, le diocèse de Kaya est donc dans son année jubilaire. Couvrant 18 000 kilomètres carrés, ce diocèse fait partie des plus grands du pays, avec une population estimée à environ 1 million 37 mille habitants, dont 125.000 catholiques. L’évêque de Kaya reconnait que ces chiffres sont proportionnellement assez peu, étant donné un nombre encore très important d’une part, des musulmans, d’autre part, des adeptes de la religion traditionnelle, mais aussi des autres communautés chrétiennes. Le diocèse compte 13 paroisses avec environ 82 prêtres dont 78 diocésains.

Kaya, la région de l’or

Mgr Nare fait observer que le vrai nom de Kaya est « Sana matenga », c’est-à-dire, la région de l'or. Cette notion est d’autant plus importante que le nouvel évêque de Kaya a bien voulu le faire ressortir dans ses armoiries. Nous comptons donc sur l'or du cœur de la population de cette région, a expliqué Mgr Nare, pour que l'amour de Dieu puisse être davantage connu et que les hommes puissent y vivre davantage dans la paix et la concorde, car c'est une région qui confine avec le Sahel profond. Le prélat a souligné le fait que Kaya est actuellement une des régions les plus en butte à l'insécurité au terrorisme. L’importance de travailler dans la concorde, la paix, la compréhension mutuelle, l'acceptation mutuelle et le dialogue.

Faire connaître Jésus-Christ

Comme défi majeur à relever, Mgr Nare cible en premier lieu celui la première évangélisation, l'annonce de l'évangile, et la catéchèse. « Il faut leur faire connaître Jésus-Christ », soutient-il. Il ajoute qu’il souhaite travailler dans un climat de collaboration. Et à ses collaborateurs, les prêtres, en particulier, il attend un engagement avec beaucoup de détermination et de zèle dans l'accomplissement de la mission qui est la leur et par l'exemple de leur vie à croire à ce qu'ils enseignent.

 

04 mars 2019, 17:04