Vatican News
Opera Bread of Life : image for gospel reflection of Sunday XVIII B (Copyright © 2013 LDS CHURCH)

Méditation dominicale : "Rester attentif pour ne pas renoncer à l’accomplissement de la parole de Dieu dans notre vie"

Le Père jésuite Adrien Lentiampa nous introduit à la méditation avec les lectures du quatrième dimanche du temps ordinaire année C.
Méditation dominicale avec le Père Adrien Lentiampa, SJ.

Chers Frères et Sœurs,
L’Evangile qui est proposé à notre méditation en ce quatrième dimanche est la suite directe du celui du dimanche dernier : il continue le récit du retour de Jésus à Nazareth, au début de sa vie publique.
Rappelons-nous ce que nous avons entendu le dimanche passé : Jésus, de retour dans son village, est appelé à faire, pour les siens, la lecture du livre Isaïe qui annonce la vocation du prophète et sa mission libératrice.
Dans l’Evangile d’aujourd’hui, Jésus se présente à son peuple comme l’accomplissement de cette parole : « Aujourd’hui, s’accomplit pour vous ce passage de l’Ecriture que vous venez d’entendre ! ».
Ceux qui l’ont écouté peuvent bien adhérer à cet accomplissement, d’autant plus qu’ils attestent eux-mêmes que Jésus est porteur des paroles de grâce. Seulement, ils préfèrent s’arrêter à ce qui les accommode de ce personnage ; à ce qui ne leur demandera aucun effort. Ils préfèrent voir en Jésus seulement celui dont ils pensent connaitre la lignée, et refusent de voir en lui celui qui peut les conduire dans une relation profonde et véritable avec Dieu. Ils souhaitent ne voir en lui que le faiseur des miracles et refusent de le suivre sur le chemin de libération, avec tous les aléas que celle-ci suppose. Quand les paroles de grâce qui sortent de la bouche de Jésus sembleront aller à l’encontre de leurs attentes, ils penseront à l’éliminer, même physiquement, croyant ainsi trouver la tranquillité dans l’aveuglement et la surdité.
En ce temps ordinaire, chacun de nous est appelé à être attentif pour ne pas renoncer à l’accomplissement de la parole de Dieu dans sa vie de chaque jour ; chacun est appelé à ne pas sacrifier les valeurs de notre vie chrétienne à l’autel de ce qui est trop humain en nous. La libération qu’implique le message de Jésus demande de nous le dépassement des intérêts purement humains pour nous ancrer d’abord en Dieu.
Suivons le Christ, notre Messie, sur le chemin de notre libération, sans compromission ni découragement. N’oublions pas que, chacun de nous, comme disciples du Christ, est appelé à être prophète pour son pays et pour son temps, ainsi que nous le rappelle le récit de la vocation de Jérémie dans la première lecture. Pour accomplir cette vocation, Jérémie a dû affronter résistances et contradictions. Et, comme le Seigneur a dit à son temps au Prophète Jérémie, il dit à chacun de nous aujourd’hui : « Ne tremble pas (…). Moi j’ai fait de toi une ville fortifiée pour faire face à tout et à tous ! ».
L’Evangile de ce jour nous apprend que, confronté à ses lapidateurs, Jésus, « passant au milieu d’eux, allait son chemin » ; chemin d’amour et de joie. Nous aussi, tenons fermes, quelles que soient les difficultés pour vivre pleinement les valeurs de notre vie chrétienne.
En réponse à l’Evangile de ce jour, engageons-nous à laisser s’accomplir en nous, par Jésus, les paroles de grâce et de libération que Dieu nous adresse chaque jour ; et devant les difficultés et résistance, continuons sur le même chemin que le Christ, chemin de l’amour qui prend patience, qui rend service, qui ne se gonfle pas d’orgueil, ne cherche pas son intérêt ni ne se réjouit de ce qui est injuste, mais trouve sa joie dans ce qui est vrai.
Ainsi soit-il !
 

02 février 2019, 11:35