Cerca

Vatican News
 Southern African Catholic Bishops Conference Southern African Catholic Bishops Conference  

Afrique du Sud : appel des évêques pour des élections pacifiques, libres et équitables

A l’approche des élections générales, les évêques sud-africain ont publié mardi 12 février 2019 une lettre pastorale dans laquelle ils lancent un appel en faveur des élections pacifiques, libres et équitables. Les élections générales auront lieu en Afrique du Sud le 08 mai 2019.

Service Français-Afrique – Cité du Vatican

« Nous prions pour que les prochaines élections constituent un pas de plus dans l'avènement de la société que Dieu désire pour nous et pour que nous ayons des dirigeants, des hommes et des femmes intègres qui bâtiront cette société », peut-on lire dans la lettre pastorale. « Vingt-cinq ans après les élections mémorables de 1994, nous célébrons le fait que nous avons été capables de défendre et de développer notre démocratie », se réjouissent les évêques. La conférence épiscopale sud-africaine exprime sa reconnaissance à toutes les personnes qui ont travaillé héroïquement et avec abnégation au service de la nation. 

Voter c’est donner une direction à notre pays

Les évêques dénoncent dans leurs lettre pastorale, des situations de corruption dans le secteur publique et privé. Un côté sombre de la vie politique du pays que de récentes commissions d'enquête ont dévoilé. Pour l’épiscopat sud-africain, les élections générales du 8 mai 2019 sont une occasion pour tous les sud-africains de renouveler leur vision du pays. Nous avons le pouvoir de choisir la direction que prendra notre pays. Il est impératif que nous choisissions nos dirigeants avec sagesse et courage et que nous ne soyons pas distraits par de fausses promesses, martèlent les évêques. Ils en appellent à la conscience des électeurs qu’ils invitent à voter pour des dirigeants qui favoriseront le bien de tous, surtout des pauvres. Ces élections, en plus d’être une opportunité, sont aussi un défis, estiment les évêques. Défi de ne pas voter uniquement pour défendre les intérêts personnels, raciales, ethniques, économiques ou sociaux.

Non à la violence et à l'intimidation

Il est essentiel de créer « un environnement tolérant qui permette à chaque sud-africain de soutenir et de voter pour le parti choisi, sans crainte de violence et de représailles », poursuivent les évêques. C'est pourquoi, rappelant la responsabilité de l'Etat à garantir la sécurité de tous, ils exhortent les partis politiques à éviter l'intimidation, à prendre des mesures décisives contre ceux qui les ont perpétrés, ainsi qu'à « respecter les résultats des élections », tout en veillant au respect de la loi. De même, l'Église sud-africaine exhorte les médias à « éviter le sensationnalisme » et à « rendre compte des événements de manière appropriée et responsable, pour le bien de tous ». Enfin les évêques invitent à prier pour des élections pacifiques. 

 

12 février 2019, 17:52