Cerca

Vatican News
2018.12.29 RD Congo Culte Oeucumenique à Kinshasa RD Congo : Culte Oeucumenique à Kinshasa, le 29 décembre 2018  

RD Congo : Culte œcuménique pour la paix

Le culte œcuménique co organisé par les Eglises catholique et protestante de la République démocratique du Congo, s’est déroulé en toute sérénité en présence d’une multitude des fidèles, déterminés à participer aux élections transparentes, crédibles et apaisées le dimanche 30 décembre 2018.

Jean-Paul Kamba, SJ - Cité du Vatican

Comme annoncé dans un communiqué conjoint le 24 décembre 2018, les fidèles des Eglises catholique et protestante de Kinshasa se sont réunis en prière à l’occasion d’un culte œcuménique afin de recommander à Dieu, la tenue des élections générales en République démocratique du Congo.

Place à l’optimisme

Le culte œcuménique s’est tenu dans le but de soutenir l’avènement de la paix dans le pays et particulièrement pour exprimer la solidarité de ces deux Eglises avec les frères et sœurs de Beni, Butembo et Yumbi, trois entités qui n’iront pas aux élections prévues pour le 30 décembre 2018, sinon qu’au mois de mars 2019.
« Nous avons le cœur léger, le Seigneur a certainement écouté notre prière. Que tout se passe bien demain. » C’est ainsi que s’est exprimé l’archevêque de Kinshasa, Mgr Fridolin Ambongo, avant la bénédiction finale de ce rendez-vous qui signe l’unité entre ces deux Eglises sœurs.

Appel à la fraternité

L’archevêque de Kinshasa et le docteur André Bokundoa, président de l’Eglise du Christ au Congo, ont tous ont déploré le climat de violence dans lequel la campagne électorale s’est déroulée. De ce fait, ils expriment le souhait « que la journée du 30 décembre se déroule dans la fraternité, la convivialité. »
Les deux haut responsables d’Eglises en République démocratique du Congo ont invité le pays à prendre exemple sur le modèle d’unité dans la diversité que présente ces deux communautés chrétiennes. Et le Pasteur Bokundoa de préciser : « Qu’il est beau de vivre ensemble. La collaboration avec l’Eglise catholique est aussi harmonieuse par-delà les divergences doctrinales. Que les Congolais, parlant diverses langues parviennent à parler le même langage de la paix en se laissant envahir par l’amour du prochain. »

Elire pour reconstruire le pays

Pour sa part, Mgr Ambongo, dans son commentaire de l’évangile selon saint Luc, a relayé la lamentation et la compassion de Jésus qui a pleuré sur Jérusalem. Il a donc exhorté le peuple congolais à faire des élections du 30 décembre un moment de rencontre pour la reconstruction du pays.
La prière œcuménique s’est clôturée par la lecture de la prière pour la paix attribuée à saint François d’Assise.
 

29 décembre 2018, 16:44