Cerca

Vatican News
NIGERIA-CHRISTMAS  (Photo Illustration ) NIGERIA-CHRISTMAS (Photo Illustration )  (AFP or licensors)

Nigéria : célébrer Noël malgré les défis

Mgr Augustine Obiora Akubeze, archevêque de Benin City et président de la Conférence Episcopale du Nigeria, invite tous les nigérians à célébrer Noël malgré les importants défis qui secouent le Pays.

Cédric Mouzou, SJ- Cité du Vatican

« 2019, année de l'accomplissement des attentes des nigérians ». C’est le titre du message de Noël de Mgr Augustine Obiora Akubeze, archevêque de Benin City et président de la Conférence Episcopale du Nigeria. Une année placée sous le signe de l’espérance, car au Nigeria, la désolation est palpable. Nous avons été témoins, écrit le président de la Conférence Episcopale du Nigeria, « d'une croissance lente de l'économie, d'une forte augmentation du chômage des jeunes, de défis importants dans le secteur de l'éducation, de l'augmentation de la pauvreté, de l'insécurité des vies et des biens ainsi que de l'invasion de certaines terres agricoles de notre peuple par des bergers, armés avec un nombre important de victimes ». Ce qui dépeint un contexte sociale et politique difficile qui, suscite des doutes quant à la célébration de la fête de Noël. Toutefois, Mgr Akubeze appelle les nigérians à célébrer Noël malgré tous ces défis.

Célébrer Noël malgré les défis

Les défis qui secouent le Nigeria ne doivent pas être une entrave pour célébrer la naissance du sauveur. L’archevêque de Benin city est convaincu : « nous célébrons parce que nous ne plaçons pas nos espoirs dans de simples mortels. Notre secours est dans le nom du Seigneur qui a fait le ciel et la terre (Psaume 124:8) » Dieu, dit-il, a été bon envers les fils du Nigeria. « Sans Dieu, notre situation au Nigeria aurait été pire. » Ainsi, Mgr Akubeze appelle tous les Nigérians à célébrer malgré tous ces défis. L’archevêque de Benin City, exhorte à apprendre à faire confiance au Christ pour qu’il aide le Nigeria à affronter ses défis. Mgr Akubeze, dit espérer un avenir meilleur pour le Nigeria en 2019. Il estime que c’est en faisant la volonté de Dieu que les fils du pays pourront transformer le Nigeria en une terre de prospérité, exempte de corruption. « Nous espérons un Nigeria où nos dirigeants apporteront les dividendes de la démocratie à tous les Nigérians, qu'ils aient voté pour eux ou non. »

Envisager 2019, l’année des élections générales avec espérance

En février et en mars 2019, les nigérians seront appelés aux urnes pour élire un nouveau président, mais aussi leurs gouverneurs et députés. L’archevêque de Benin city reste optimiste et envisage cette année d’élections avec espoir. Car, dit-il, « nous attendons avec impatience des élections pacifiques, où chaque vote comptera. Une occasion offerte au peuple nigerians de voter en fonction de leurs convictions et non en fonction de leurs sentiments.». Mgr Akubeze appelle les nigérians à voter en fonction de la qualité des candidats à des fonctions politiques. Il réaffirme le caractère apolitique de l’Église et rappelle aux politiciens leur obligation envers l'électorat, le peuple nigérian.

« J'appelle tous les nigérians à apprendre à partager la paix et l'amour que le Christ nous a apportés avec sa naissance. La naissance du Christ nous offre l'occasion de partager ensemble notre commune humanité. Au Nigeria, nous devons embrasser la paix proclamée par le Christ. Partageons l'amour et évitons l'amertume », conclut le président de la Conférence Episcopale du Nigeria.
 

24 décembre 2018, 11:58