Cerca

Vatican News
 Kenyan Cardinal John Njue (Photo Archive) Kenyan Cardinal John Njue (Photo Archive) 

Au Kenya, le cardinal John Njue demande une enquête après le meurtre du P. Njoroge

Lundi 17 décembre 2018, le cardinal John Njue, archevêque de Nairobi a célébré dans l'école St Mary's Msongari, les obsèques du Père John Njoroge Muhia, tué par des malfaiteurs le 10 décembre 2018.

Service Français-Afrique, (avec Fides) – Cité du Vatican

La cour de l'école St Mary's Msongari, a servi de cadre pour la messe des funérailles du Père John Njoroge Muhia, le lundi 17 décembre 2018. C’est le Cardinal Njue, archevêque de Nairobi qui a présidé la célébration du prêtre tué dans ce qui a été décrit comme un vol à main armé. Dans son homélie, l’archevêque de Nairobi a demandé que la lumière soit faite sur les circonstances et le mobile de l’assassinat du Père Njoroge. Il a souhaité que « l'affaire soit gérée de manière transparente afin de réconforter la famille éprouvée ». S'adressant aux proches du prêtre assassiné, le cardinal Njue a déclaré notamment « que la perte d'un enfant du point de vue humain est l'une des situations les plus lourdes et les plus douloureuses à laquelle nous puissions faire face, en particulier lorsque nous apprenons dans quelles circonstances le P. Njoroge nous a quittés ».

Une vie au service du peuple de Dieu

« La mort du prêtre était un meurtre prémédité, bien planifié et exécuté par un groupe de personnes mécontentes de la rigueur de son administration.» C’est ce qu’affirmé pour sa part, le président du clergé de l'archidiocèse de Nairobi, le Père Stephen Mbugua. Il a révélé que le Père Njoroge lui avait confié qu’il faisait face à des difficultés dans la paroisse de Kinoo. « Au cours de certaines réunions mensuelles du clergé de l'archidiocèse de Nairobi, le Père Njoroge a relaté les difficultés qu'il rencontrait avec les responsables de sa paroisse », a déclaré le Père Mbugua. « Une fois, il a également déclaré qu'il était prêt à devenir un agneau sacrificiel, mais il ne pouvait pas imaginer que ce moment arriverait si tôt. Notre frère a subi une mort très douloureuse. Nous prions le Seigneur d'être récompensé par la vision béatifique en servant avec diligence le peuple de Dieu », a conclu le président du clergé de l’archidiocèse de Nairobi.

Le Père Patrick Ndung'u, un ami de la victime, a également réclamé plus de clarté sur l’homicide du prêtre, au cours d’une Messe de suffrage célébrée le 12 décembre en sa Paroisse de Kinoo. « Nous ne sommes pas tous d’accord avec le fait que le prêtre ait été tué par des malfaiteurs afin de lui dérober le fruit des quêtes du dimanche. De quelle somme s’agit-il ? Vaut-elle le prix d’une vie ? » s’est demandé le Père Ndung'u, exprimant des doutes sur les circonstances entourant la mort du Père Njoroge. « En tant qu’êtres humains, nous pouvons pardonner mais nous demandons à la police criminelle et aux autres organes chargés de mener l’enquête, d’effectuer leur travail correctement et d’établir le mobile du meurtre du Père Njoroge.»

 

19 décembre 2018, 17:09