Cerca

Vatican News
Ghana Bishops Plenary Ghana Bishops Plenary 

Les évêques du Ghana préoccupés par la migration

Réunis en assemblée plénière, du 9 au 16 novembre 2018, les évêques du Ghana se sont interrogés entre autres sur la pauvreté dans le pays, la migration et le chômage des jeunes.

Service Français-Afrique, ( avec Paul Samasumo) - Vatican City

« Nous sommes encouragés de savoir que notre économie est l’une des plus dynamiques au monde, comme l’indiquent la Banque mondiale et le Fonds monétaire international (FMI). D'autres études et nos propres observations montrent toutefois qu'il existe toujours un fossé grandissant entre les riches et les pauvres. D'après notre expérience, de nombreuses personnes vivant en zones urbaines et rurales ne connaissent pas cette croissance économique dans leur quotidien. C'est donc une croissance malsaine », observent les évêques dans un communiqué pastoral publié à l'issue de leur assemblée plénière annuelle tenue au Centre pastoral et social de Notre-Dame du Calvaire dans la région de Brong Ahafo au Ghana. Les évêques se sont réunis pour leur plénière du 9 au 16 novembre 2018. Ils souhaitent que le gouvernement du Ghana « lance de toute urgence les programmes nécessaires » afin de remédier à cette répartition inégale des richesses dans le pays.

Endiguer le fléau de la migration par les services de Caritas Ghana

Les évêques ont souligné les graves problèmes liés à la migration, en particulier dans la région de Brong Ahafo située au sud du Ghana. Selon les statistiques, beaucoup de jeunes Ghanéens qui émigrent sont originaires de cette région. « Nous sommes attristés par les pertes tragiques en vies humaines dans le désert et la mer Méditerranée de jeunes hommes et femmes qui se lancent dans ces voyages périlleux. » Les évêques disent partager les inquiétudes des familles qui ont perdu le contact avec leurs proches partis pour ces voyages. Dans le cadre de leur engagement pour endiguer le niveau élevé de la migration dans cette partie du Ghana, les évêques entendent, à travers la Caritas-Ghana, lutter contre cette menace dans la région de Brong Ahafo et dans tout le pays. Caritas Ghana est alors invité à pourvoir des soins et des services essentiels à ceux qui sont victimes de cette regrettable situation. Les évêques exhortent également les Ghanéens à répondre à l'appel de la sainteté. Ils évoquent aussi dans le communiqué, l’importance de la protection de l’environnement, de la fourniture de services sociaux, de l’éducation et du chômage des jeunes.
 

20 novembre 2018, 10:08