Version Béta

Cerca

Vatican News
Mgr Célestin-Marie Bawilima Gaoua, évêque de Sokodé/Togo (Photo: JP Bodjoko, SJ/Vaticannews) Mgr Célestin-Marie Bawilima Gaoua, évêque de Sokodé/Togo (Photo: JP Bodjoko, SJ/Vaticannews) 

Synode : Pour Mgr Célestin-Marie Bawilima Gaoua, les jeunes sont la richesse de l’Eglise et du monde

Parlant des jeunes du Togo, Mgr Célestin-Marie Bawilima Gaoua, évêque du diocèse de Sokodé, appelle l’Eglise et la société à être plus proche de la jeunesse.

Jean-Pierre Bodjoko, SJ – Cité du Vatican

La XVème Assemblée générale ordinaire du Synode des évêques sur les jeunes est une occasion, pour l’Eglise, de réaffirmer son désir de rencontrer, d’accompagner et de se préoccuper de chaque jeune, sans en exclure aucun.

« Les jeunes togolais ne sont pas comme les autres jeunes, mais ils ont la nature de toute jeunesse. Ils bougent beaucoup, ils demandent à grandir. Ils ont leurs peines, leurs joies. Nous les aimons bien, l’Eglise les aime. C’est une jeunesse qui a provoqué l’Eglise, et qui lui a demandé de s’occuper d’elle, beaucoup plus qu’elle ne le fait », a affirmé Mgr Gaoua. Pour l’évêque du diocèse de Sokodé, c’est un appel de l’Esprit Saint qui s’adresse à l’Eglise à travers les jeunes. « Au Concile Vatican II, l’Eglise avait affirmé que la jeunesse était l’espérance du monde, de la société, et de l’Eglise. La société de demain dépendra de comment nous nous occupons des jeunes aujourd’hui. Ils sont la richesse de l’Eglise, de nos pays, et du monde entier. Nous devons nous en occuper », a ajouté Mgr Gaoua.

“ Si cette jeunesse est négligée, le monde ira à sa fin certainement ”

Le premier responsable du diocèse de Sokodé estime que tous les problèmes de la jeunesse ne seront pas résolus, même après le synode. Selon Mgr Gaoua, le synode rappelle le rôle des paroisses, des communautés, et des institutions, dans l’éducation des jeunes, qui sont l’avenir de demain. L’évêque du diocèse de Sokodé pense que de par le monde entier, si cette jeunesse est négligée, le monde ira à sa fin certainement.

La vie pastorale des jeunes dans le diocèse de Sokodé

Dans le diocèse de Sokodé, les jeunes sont engagés dans les mouvements d’action catholique, ce qui contribue à leur épanouissement. Récemment, une initiative mettant en valeur la cohésion,  a été mise en place par le diocèse, en appui avec Catholic Relief Services CRS, membre de Caritas international. Cette activité a été réalisée dans le but de permettre aux jeunes de diverses religions et cultures, de vivre ensemble dans l’harmonie.

Entretien de Mgr Célestin-Marie Bawilima Gaoua avec Jean-Pierre Bodjoko, SJ
15 octobre 2018, 18:15