Version Béta

Cerca

Vatican News
MEMBRES DE LA CONFÉRENCE DES ÉVÊQUES DE LA RÉGION NORD DE L'AFRIQUE (C.E.R.N.A)  EN VISITE AD LIMINA APOSTOLORUM ( PHOTO ARCHIVE) MEMBRES DE LA CONFÉRENCE DES ÉVÊQUES DE LA RÉGION NORD DE L'AFRIQUE (C.E.R.N.A) EN VISITE AD LIMINA APOSTOLORUM ( PHOTO ARCHIVE) 

En Afrique du nord, les évêques dénoncent le piétinement des droits des migrants

Réunies du 23 au 26 septembre 2018 à Tanger au Maroc, les pasteurs de la Conférence des évêques de la Région Nord de l’Afrique (CERNA), en communion avec le Pape François, ont condamné le piétinement des droits fondamentaux à l’égard des personnes en migration.

Cédric Mouzou, Sj - Cité du Vatican

« Le fait de la migration qui s’accentue dans le monde entier demeure un lieu majeur de la souffrance que nous côtoyons dans nos pays. » Selon les pasteurs de la Conférence des évêques de l’Afrique du Nord, la situation de la migration, questionne le sens même de la solidarité dans cette région. Solidarité envers « ceux qui souffrent et plus largement encore le respect dû à toute personne humaine, quelle que soit sa situation ». Ainsi, dénoncent-ils le piétinement des droits fondamentaux à l’égard des personnes en migration.

Solidarité envers les migrants mais aussi vigilance sur les questions d’abus

Confirmés dans leurs démarches, par une visite de solidarité d’une délégation de la commission pour les migrations de la conférence épiscopale italienne conduite par Mgr Guerino Di Tora, évêque auxiliaire de Rome et président de la commission pour les migrations, les évêques de l’Afrique du Nord entendent traduire leurs solidarités en acte, afin d’être au service des migrants, reflet du visage souffrant du Christ notre Seigneur. D’où, la nécessité de collaborer pour relever ce grand défi pour l’Eglises, et les « sociétés divisées sur la question ».
Les évêques font également écho de la lettre du Pape « Au Peuple de Dieu » du 20 août 2018. En effet, la lettre du Saint-Père rappelle la nécessaire vigilance au sein des communautés dans le but de protéger les enfants et les adultes vulnérables. « Pour la prévention des abus sexuels, des abus de pouvoir et de conscience dans l’Eglise et nos institutions », la Conférence des évêques de la Région Nord de l’Afrique, estime que des lieux d’écoute soient mieux identifiés et ceci en cas de besoin.

Reconnaissance du pluralisme religieux et de la liberté de conscience 

Les évêques de la Région Nord de l’Afrique, ont abordé également le débat de la reconnaissance du pluralisme religieux et de la liberté de conscience. Un débat, qui a été occasionné par l’évolution des sociétés de l’Afrique du Nord. La réussite de toute vie humaine, dans toutes ses dimensions et particulièrement dans sa rencontre avec Dieu dépendra, selon les évêques, du défis spirituel de la rencontre interreligieuse. Les évêques disent leurs joies « d’être ainsi appelés à coopérer avec l’Esprit Saint qui nous précède dans l’existence de chacun, quel qu’il soit, et de travailler ainsi les fondements théologiques et spirituels de cet engagement. »  Enfin, dans leur déclaration, les évêques d’Afrique du Nord expriment la grande joie des Églises de la région pour la béatification, le 8 décembre à Oran, de Mgr. Pierre Claverie et ses 18 camarades tués en Algérie entre 1994 et 1996. Cette béatification, écrivent les évêques, est un témoignage qui pousse davantage au don de soi « dans l’amour et la fidélité ».

 

29 septembre 2018, 16:37