Cerca

Vatican News
Installation de Mgr Jean-Pierre Kwambamba-Diocèse de Kenge Installation de Mgr Jean-Pierre Kwambamba-Diocèse de Kenge 

Rd Congo : Le nouvel évêque de Kenge a été installé

Mgr Jean-Pierre Kwambamba, ancien évêque auxiliaire de Kinshasa, ancien cérémoniaire pontifical et official à la Congrégation pour le Culte divin et la Discipline des sacrements a été intronisé dans le diocèse de Kenge.

Par Jean-Pierre Bodjoko, SJ (Avec Jean-Baptiste Malenge, OMI) - Cité du Vatican

Le dimanche 20 mai 2018, en la fête de Pentecôte, l’Eglise-Famille de Dieu qui est à Kenge, à environ 300 kilomètres de la capitale Kinshasa, était en liesse : Mgr Jean-Pierre Kwamba, récemment nommé à la charge pastorale de Kenge a été installé au cours d’une grande célébration eucharistique  présidée dans sa première partie par l’archevêque de Kinshasa, le cardinal Laurent Monsengwo, sur le parvis de la cathédrale Mwense Anuarite de Kenge.

Onze évêques ont concélébré dont le prédécesseur de Mgr Kwambamba, Mgr Jean-Gaspard Mudiso. Quelque 600 prêtres concélébrants sont venus du diocèse de Kenge mais aussi des diocèses voisins et proches de Kisantu, Popokabaka, Kikwit, Idiofa, Inongo et Kinshasa. Mgr Jean-Pierre Tafunga, archevêque de Lubumbashi, était là avec l’archevêque coadjuteur de Kinshasa, Mgr Fridolin Ambongo. Louis Nzala de Popokabaka, Timothée Bodika de Kikwit, Donatien Bafuidinsoni qui sera installé dimanche prochain 27 mai à Inongo était là aussi tout comme Edouard Kisonga, évêque auxiliaire de Kinshasa et deux autres évêques émérites :Marie-Edouard Mununu de Kikwit et Louis Mbwol d’Idiofa.

La lettre de nomination du Saint-Père François traduite en français et en langue locale kikongo a été lue en latin par le secrétaire et chargé d’affaires de la nonciature apostolique, Mgr Zoomer. Le Saint-Père reconnaît notamment la douceur d’âme du prêtre Jean-Pierre Kwambamba, qui a notamment servi l’Eglise pendant 11 ans dans la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements avant de devenir depuis 2015 évêque auxiliaire de Kinshasa.

Mgr Kwambamba a rendu hommage au Saint-Père et à Mgr Mudiso, son prédécesseur et au Cardinal Monsengwo auprès de qui il aura effectué comme un apprentissage. Dans l’homélie, le nouvel évêque de Kenge a surtout invité le peuple de Dieu et le clergé de Kenge à l’unité dans l’Esprit-Saint.

Pendant cette intronisation du nouvel évêque, chaque prêtre diocésain de Kenge s’est agenouillé devant l’évêque et lui a promis obéissance. Deux religieuses de la congrégation diocésaine de Marie, Reine de la paix l’ont fait également, ainsi que quatre délégués des fidèles laïcs.

Après la cérémonie des cadeaux offerts au nouvel évêque, la messe s’est clôturée avec une série d’allocutions. On notera, par exemple, que le Cardinal Laurent Monsengwo, et le vice-président de la Conférence épiscopale, l’archevêque coadjuteur de Kinshasa et vice-président de la Conférence épsicopale nationale du Congo, Mgr Fridolin Ambongo et le nouvel évêque de Kenge lui-même ont salué la présence nombreuse des autorités politiques dont le représentant du chef de l’Etat Joseph Kabila. Leur présence doit signifier la volonté d’une collaboration loyale entre l’Eglise et l’Etat, ont estimé les évêques.

Nous prions pour vous, priez aussi pour nous. Courage ! a dit le Cardinal Monsengwo à Mgr Jean-Pierre Kwambamba. Aimez votre pasteur, écoutez-le, soutenez-le, a souhaité Mgr Ambongo, s’adressant au clergé et au peuple de Dieu.

Grande responsabilité

Pour Mgr Kwambamba, c’est toujours une grande responsabilité, être évêque, et de façon particulière, évêque diocésain. Il estime que les trois années qu’il a passé dans l’archidiocèse de Kinshasa,  comme évêque auxiliaire, l’aideront certainement dans le ministère que le Pape François vient de lui confier. « Certainement il y aura beaucoup de défis, mais je pense que nous avons été initié, nous avons acquis des éléments pour affronter les différentes situations qui se présenteront devant nous », a indiqué Mgr Kwambamba avant la cérémonie d’intronisation. Il compte pour cela sur la grâce de Dieu, et le concours aussi bien du clergé local, des consacrés que des fidèles laïcs de son diocèse.

Signification de ses armoiries

Les armoiries du nouvel évêque de Kenge sont composées de 12 étoiles, d’une harpe et aussi d’un cours d’eau, un ruisseau. Les 12 étoiles, font référence aux 12 étoiles de l’Apocalypse, où l’on parle d’une femme entourée de12 étoiles. « Ces 12 étoiles renvoient à la Vierge Marie », reconnait-il pour signifier qu’il voudrait que tout son ministère soit entouré de la protection de la Vierge Marie.

Quant à la harpe et à la cours l’eau, elles renvoient davantage à sa devise épiscopale : Misericordia et Gaudium. L’eau rappelle la miséricorde et la harpe la joie. « Pour moi c’était évident, la miséricorde évoque même la nature de Dieu. Il faudra que nous en prenions conscience, que nous sommes là que par amour, parce que Dieu nous fait miséricorde. Cette miséricorde que nous avons reçu gratuitement, sans mérites de notre part. Nous avons reçu gratuitement , il faudra que nous le donnions gratuitement mais dans la joie », a expliqué Mgr Kwambamba.

21 mai 2018, 18:20