Version Béta

Cerca

Vatican News
Camerun manifestazioni a Bamenda (Photo Archive ) Camerun manifestazioni a Bamenda (Photo Archive ) 

Les évêques camerounais préoccupés par la situation sociopolitique de leur pays

À quelques jours de la célébration de la fête de l’Unité Nationale du Cameroun et de la Solennité de la Pentecôte, le 20 mai 2018, les évêques camerounais ont publié, le 16 mai, un nouveau message intitulé : « Cri de détresse des évêques du Cameroun »

Cédric Mouzou, SJ ( avec Paule Valerie Mendogo) - Cité du Vatican 

Dans ce message daté du 16 mai 2018,  les évêques du Cameroun unis d’un même cœur et interpellés par la crise socio-politique qui prévaut dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest du pays, estiment qu’une médiation s’impose pour une sortie de crise.

Ils expriment leurs compassions et leurs solidarités à toute les victimes de ces violences et ils n’oublient pas de prier pour elles.

Une crise qui met en danger  la vie de personnes, la sécurité des biens et la cohésion sociale, comme l’ont déjà rappelé les évêques. Il s’agit  d’un appel plus que pressant pour trouver une issue à cette  crise qui secoue le pays depuis 2016.

Le président de la Conférence Episcopale Nationale du Cameroun, Mgr Samuel KLEDA, a expliqué dans ce entretien l’importance de  ce nouveau message en faveur de la paix.

“ Ce cri de détresse traduit la détresse des populations et la souffrance de nos Frères. Nous sommes un seul pays. Donc, ce sont les camerounais qui s’entretuent et qui se battent contre eux-mêmes. (…) Je crains que nous ne soyons pas loin d’une guerre civile. ”

Entretien avec Mgr Samuel KLEDA, président de la Conférence Episcopale Nationale du Cameroun

Intégralité du message

« J'ai entendu les cris de mon Peuple » ! Exode 3, 7

A tous les Camerounais et aux Hommes de bonne volonté !

CRI DE DETRESSE DES EVEQUES DU CAMEROUN

Nous, Evêques du Cameroun, unis d'un même coeur, sommes une fois de plus interpelés par la crise socio-politique qui prévaut dans les deux Régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

En effet, depuis octobre 2016, les Régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest vivent des situations difficiles, marquées par des violences inhumaines, aveugles, monstrueuses, et une radicalisation des positions qui nous inquiètent.

Nous sommes solidaires et compatissants avec toutes les victimes de ces violences, et nous prions pour elles.

Dans nos messages antérieurs, Nous attirions déjà l'attention sur cette crise qui met en danger la vie des personnes, la sécurité des biens et la cohésion sociale.

A tous les Camerounais, Nous lançons ce cri de détresse au Nom de Dieu le Père Tout Puissant : Cessons toutes formes de violences et arrêtons de nous entretuer ; nous sommes tous frères et sœurs, reprenons le chemin du dialogue, de la réconciliation, de la justice et de la paix.

Nous, Evêques du Cameroun, estimons qu'une médiation s'impose maintenant pour une sortie de crise ; épargnons notre pays, le Cameroun, d'une guerre civile inutile et sans fondement.

Que l'Esprit de Pentecôte, que nous invoquons cette semaine, touche nos cœurs et nous entraîne sur le chemin de la paix et de l'unité.

Fait à Yaoundé, le 16 mai 2018

19 mai 2018, 11:41